Laboratoire d’écriture orale

◄ LABORATOIRE (NON-MIXTE) D’ÉCRITURE ORALE ►

 

OBJECTIFS : Accompagner les participantes dans un processus qui valorise leur vécu de femme, de mère. Les inviter à faire le récit d’une expérience, avec leur vocabulaire quotidien et leur mode d’expression usuel. Les amener ensuite à produire, à partir de leurs récits, une performance vocale collective : Matrice(s).

PUBLIC CIBLÉ : Femmes.

FORMAT : 12 femmes / 2h par séance / 12 à 20 séances.

PARTENAIRES : Collectivités, services sociaux, associations droits des femmes…

LIEUX DE RÉALISATION : Centres sociaux, maisons de quartier, MJC, espaces culturels…

 

DÉROULEMENT DES SÉANCES : Partir d’une expérience personnelle marquante en tant que femme, en tant que mère. En parler. Enregistrer la parole. Écouter les mots ensemble. Partir des mots dits, des maux dits, des maudits mots. Les reprendre : les transcrire. A partir de la transcription, début d’un travail corporel. Prononcer les mots, les scander, les répéter, les triturer, les déformer, pour finalement réussir à oser les dire simplement, les murmurer, les offrir, les chanter, les cracher, les vomir, les crier, les beugler, les danser. Sans artifice. Sans façon. Sans jugement.
Au fil des séances, on accumulera ces mots, on les conservera bien précieusement pour entamer la deuxième partie du processus, à savoir l’écriture d’une partition les rassemblant tous. Chaque participante sera invitée à s’exprimer avec son corps seul – immobile ou dansant-, avec sa voix parlée, avec sa voix chantée. Elle pourra tour à tour clamer un mot, chanter un mot, danser un mot. Nous tisserons ensemble le fil de la performance finale. La performance vocale collective s’appuiera sur une partition. Cependant, compte tenu du groupe et du contexte, elle s’adaptera à la réalité du lieu et aux besoins des participantes le jour de la présentation publique.